UNE JOURNEE A DAROIS

Les vélivoles se retrouvent dès le matin au club-house et la journée commence :

  • comment se comporte le ciel ?

  • Est ce que la journée s’annonce fumante ?

  • Quel type de vol ils vont pouvoir envisager ?

La journée débute d’abord par l’ouverture des portes du hangar et par la sortie des machines. On répartit les planeurs puis chacun va ensuite l’équiper (batterie, parachutes ).

Voilà le temps d’emmener les planeurs en piste, en fonction de la direction du vent, l’ensemble du matériel est transporté sur le seuil de piste en service.

Un confort minimum est exigé pour passer un après-midi agréable, en plus des planeurs, le vélivole voyage lourd et apporte le bureau de piste bien sûr mais également un ensemble de tables, de parasols et d'eau fraîche pour supporter les après-midis chaudes d'été.

 

Une fois le matériel en place, c’est le briefing en salle pilotes, puis le partage d’une collation avant de s’envoler. En fonction de la journée, on décolle tôt le matin ou en début d’après-midi.

Chaque pilote fait la visite pré-vol de son planeur, et c’est parti le remorqueur emporte son premier planeur en l’air. Les vélivoles, encore nombreux au sol, pronostiquent sur la réussite de « la buse ».

Durant toute la journée, ce sera un défilé continu de planeurs qui décollent, atterrissent. Les élèves suivent les conseils de instructeurs, un autre groupe révise la théorie pendant que les baptêmes sont briefés.

L’assistance au sol est organisée et indispensable pour le vélivole qui vient d’atterrir. On déplace les planeurs, on aide au décollage, on les reconduit au hangar.

La fin de journée arrive, on attend que le dernier planeur se pose, la plupart des planeurs sont nettoyés devant le hangar avant de les rentrer doucement.

Les circuiteurs téléchargent leur vol sur l’ordinateur et le mettent en ligne sur la netcoupe (coupe des clubs). C’est le moment de refaire le vol entre pilotes, analyser ce qui a été fait et montrer la photo de cet oiseau rare croisé entre les nuages.

Le weekend, certains sont venus de loin pour profiter des jours de soleil sur le ciel Bourguignon. Les chambres du club sont mises à disposition pour les instructeurs et vélivoles. Les jeunes ont planté leur tente dans la pelouse du club.

 

On allume alors le barbecue et on passe une soirée agréable en espérant que le lendemain, les conditions soient encore meilleures que celles du jour.

A Darois, on vole d’avril à septembre. Si au début, on restreint l’activité au weekend, des vols sont organisés tous les jours de juin à aout.

 

Cela ne veut pas dire que le vélivole hiberne d’octobre à Mars ! En effet, nous entretenons notre parc de planeurs et passons du temps dans l’atelier.

Nous avons coutume de dire que le vol à voile est un sport individuel qui se pratique en équipe !

 

Du matin au soir, la pratique du planeur est riche et les journées au club se passent dans une ambiance conviviale.

Comment se déroule une journée de vol ?

VOLER A DIJON

Vol d'Initiation 

Stage Découverte

Devenir Pilote